Comment créer un faux plafond ?

Lorsque l’on rénove un appartement ou une maison, parmi les travaux qui sont les plus courants que l’on effectue, faire le faux plafond est généralement en bonne position. À cet engouement, les raisons sont plusieurs, qu’il s’agisse d’un point de vue esthétique ou pratique. Découvrez comment créer un faux plafond.

Les avantages de poser un faux plafond

L’avantage d’un faux plafond, c’est qu’il répond aux plusieurs besoins. Le fait de créer un faux plafond permet d’améliorer l’isolation thermique et acoustique de la pièce. Il camoufle aussi des canalisations ou des câbles et permet un rendu simplement plus esthétique. De plus, la pose de faux plafond camoufle la grosse fissure dans un plafond quand celui-ci est très abîmé. Elle permet également d’installer un système d’éclairage et surtout des spots. L’autre avantage de la création d’un faux plafond, c’est que celui-ci abaisse la hauteur du plafond et fasse ainsi des économies de chauffage.

Les différents types de faux plafond

Pour créer un faux plafond, il peut être sous 3 formes, à savoir le faux plafond autoportant, le faux plafond suspendu et le faux plafond tendu. Le faux plafond autoportant est généralement de mur-à-mur et sans suspente. Pour ce type de plafond, le principe est assez simple. En effet, il suffit de fixer les rails sur 2 murs en vis-à-vis de pièce, d’y fixer les montants et d’y emboîter. Le faux plafond tendu est une manière de refaire le plafond de façon tendance et originale. C’est en fait une toile PVC devenant extensible et souple sous l’effet de chaleur. Faire le plafond tendu est plus prisé, mais il reste cher à réaliser. 

Toutefois, il est très présent dans des intérieurs contemporains. Il peut se décliner avec des motifs variés et divers et dans toutes les couleurs. Comme son nom l’indique, le plafond suspendu est suspendu à l’ancien plafond. C’est une ossature légère, en bois ou en aluminium, composé de plaque ou de dalles et des rails pour faux plafond. L’ossature est fixée par les suspentes au plafond existant. Dans la plupart des cas, le rôle de ce type de plafond est de créer un plénum afin de cacher des câbles ou d’isoler la pièce.

La pose du faux plafond

La pose du faux plafond ne paraît pas compliquée. Pourtant, il vous est conseillé de contacter un artisan si vous n’avez jamais effectué ce genre de travaux. De plus, elle a besoin d’avoir du matériel adéquat comme une lève-plaque ou un niveau laser. Par contre si vous été un bricoleur professionnel ou que vous l’avez déjà fait, vous devez suivre les étapes de la pose d’un faux plafond.

Bricolage : comment fabriquer son propre établi personnalisé ?
Comment poser un radiateur ?